David Lynch, between fascination and mystery (in french)

Vous avez toujours succombé au charme des films de David Lynch, mais vous êtes restés perplexe, voire à vous demander pourquoi vous ne comprenez pas?
Le cinéaste américain se raconte dans «Mon histoire vraie», une autobiographie guidée par sa découverte de la méditation transcendantale en 1973.

crédit photo: Figaro

David n’est pas seulement ce peintre, cinéaste, designer, guitariste qui ouvre des portes sur des mondes inconnus. Depuis 1973, le réalisateur de Sailor et Lula, Mulholland Drive, Inland Empire, pratique la méditation transcendantale. Expérience qu’il analyse aujourd’hui dans un livre, Mon histoire vraie (1). Un joli livre, dont les courts chapitres sont comme des poèmes en prose, calmes et limpides. Vers la fin, David Lynch plaide pour « un enseignement fondé sur la conscience et la paix dans le monde ». C’est le but de la Fondation (2) qu’il a créée en 2005: ses droits d’auteur serviront à développer la méditation en milieu scolaire.(1) Éditions Sonatine, 120 p., 19 €. Le site de fondation, cliquez ici

Si vous avez envie d’en savoir un peu plus, vous avez maintenant LE livre de Monsieur Enrique SEKNADJE “David Lynch – Un cinéma du maléfique” (Camion Noir), pour vous éclairer…
Pour ne pas acheter ce livre à l’aveugle, vous pouvez suivre des présentations radiophonique…
Enrique Seknadje présentera son livre “David Lynch – Un cinéma du maléfique” (Camion Noir) et parlera bien cette fois du CINEMA de David Lynch !
Ce sera dans l’émission de Radio Libertaire, “Les Désaxés”, le dimanche 7 novembre de 20h30 à 22h00.

Radio Libertaire en écoute sur le net : cliquez ici
En radio (Région parisienne) : 89.4

la meilleure manière de se procurer ce livre est l’achat sur le net.
* Sur Amazon.fr : cliquez ici
* Sur Fnac.fr : cliquez ici

à lire également l’article sur le livre de Hervé Aubron: Mulholland Drive de David Lynch
écrit par Hervé Aubron

Filmographie:

sur imdb en anglais
sur allocine en français

Une invitation au civisme par David Lynch…

et puis un avant goût de “blue velvet”

This entry was posted in cinema, cult, daily blurbs, litérature, scenes cult, video and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *